La fabrique du temps

Ecrit par stream sur . Publié dans Documentaires/Investigations, Emissions TV

la-fabrique-du-temps_replay

Synopsis : Depuis que l’Homme sait compter, il tente de comprendre et de mesurer les phénomènes observables du temps. Qu’il soit passé, présent ou à venir, le temps est l’une des notions les plus complexes de l’univers. De la Préhistoire à aujourd’hui, la fabrique du temps a été l’objet d’une perpétuelle quête scientifique. Un groupe d’experts, composé d’astrophysiciens, d’ingénieurs et d’historiens, part sur les traces de ces inventeurs de génie qui ont révolutionné la perception du temps et du monde. Cette conquête a provoqué des ruptures technologiques à l’origine du monde d’aujourd’hui.

Realisé par : Herlé Jouon
Présentation par : Mathieu Vidard
Chaine TV : France 5
Genre : Documentaire/Reportage, Portrait, Enquête/Investigations, Histoire, Politique/Société, Découverte
Durée : 115 minutes environ
Nationalité : France Titre original : La fabrique du temps
Date de première diffusion : 28 Octobre 2021


Liens de téléchargement et Streaming

Streaming : Lien 01 OU Lien 02 Téléchargement : Lien 01 OU Lien 02

 

Buzz/info : « La Fabrique du temps », prouesse ludique

Plutôt que de courir vainement après, plutôt que de le perdre à rien, acceptez ce soir de faire une pause pour passer une heure et demie de votre temps devant votre écran. Faute de pouvoir l’arrêter, vous comprendrez au moins comment, depuis l’aube du monde, les hommes ont cherché à maîtriser le temps. Vertigineux voyage, qui nous fait aller du « gnomon » des Babyloniens, ce bâton planté dans le sol dont l’ombre indiquait l’heure du jour, jusqu’aux horloges atomiques qui, depuis le satellite où elles tournent en orbite, nous aident à nous localiser grâce à nos GPS.

Une marche continue vers une rationalisation toujours plus grande

Réalisé par Herlé Jouon, écrit par le journaliste Hugues Demeude, « la Fabrique du temps » nous paraît être ce qui peut se faire de mieux en termes de documentaire scientifique. Rien n’y est ennuyeux. Chaque étape de la fascinante histoire racontée est remise dans son contexte – Athènes pour comprendre comment les Grecs réussirent à calculer la durée du cycle de la Terre autour du Soleil ; l’Observatoire de Paris pour découvrir comment on y mesurait le mouvement des astres -, et des petites scènes pédagogiques jouées par des acteurs restituent avec limpidité le travail complexe des savants. La manière dont les hommes ont tenté d’appréhender le temps peut être vue comme une marche continue vers une rationalisation toujours plus grande.
En mesurant le cycle solaire, dans l’Antiquité, on arrive à faire des calendriers plus précis ; les progrès de l’horlogerie, à partir de la Renaissance, créent des heures toujours égales ; l’invention du chemin de fer, au XIXe siècle, pousse à encore plus d’uniformisation. Auparavant, chaque ville avait son heure propre. Avec l’arrivée de la vitesse, cela devient impossible. Un voyageur qui traversait les Etats-Unis dans les premiers trains capables de le faire devait changer sa montre 75 fois de suite s’il voulait se mettre à l’heure locale. D’où la mise en place des fuseaux horaires. Et c’est au moment même – au tout début du XXe siècle – où le temps paraît enfin découpé, contrôlé, dominé qu’un certain Albert Einstein, jeune génie employé alors au bureau des brevets de Berne, colle tout par terre en démontrant qu’il est relatif…

Source : https://www.nouvelobs.com/