My Man Godfrey ( Mon homme Godfrey )

Ecrit par stream sur . Publié dans Films, Films/Séries

my-man-godfrey-mon-homme-godfrey_watch

Synopsis :Irene et Cornelia sont deux soeurs vivant très aisément dans les quartiers chics de New York. Elles font un jour la rencontre de Godfrey, un homme devenu SDF après la crise économique. Prises de sympathie envers lui, elles lui proposent de travailler pour elles. L’homme accepte et se montre parfait dans ses services. Peu à peu, Irene et lui commencent même à développer des sentiments amoureux l’un envers l’autre…

Note : 8/10
Réalisé par : Gregory La Cava
Scénario : Morrie Ryskind, Eric Hatch
Genre : Comédie
Acteur(s) : William Powell, Carole Lombard, Alice Brady
Durée : 115 minutes environ
Nationalité : Etats-Unis Titre original : My Man Godfrey
Date de première diffusion : 1936


Liens de téléchargement et Streaming

Streaming : Youtube (VO)

Téléchargement : Archive.org(VO) OU Torrent(VO)

 

Critiques spectateurs :

Note 4/5 : Cette satire de Gregory La Cava est de très loin son film le plus connu. Ce n’est pas l’œuvre d’un auteur et il ne faut pas rechercher de prouesses techniques, mais d’étonnantes prouesse verbales servies par des acteurs au meilleur de leur forme : William Powell, Carole Lombard etc.
Mon Homme Godfrey fonctionne aussi comme satire sociale grâce à des personnages hilarants : les deux sœurs excentriques, le gigolo pseudo-artiste, la mère loufoque etc. C’est le majordome qui finit par contrôler toute la maisonnée. Mais tout le monde ne lui veut pas du bien et cela donne de réjouissantes joutes verbales.C’est donc dommage qu’une comédie si sophistiquée repose sur une histoire aussi bidon (les riches se déguisent en pauvres, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil à la fin) et que La Cava n’ait pas recherché plus de subtilité pour donner davantage de force à son propos.
En dépit de ce grave défaut, Mon Homme Godfrey reste brillamment loufoque et irrésistible à regarder. Il réunit aussi trois grands noms de la comédie des années trente : le réalisateur Gregory La Cava et les deux acteurs au ton inoubliable, William Powell et Carole Lombard.

Note 3.5/5 : « Mon homme Godfrey » repose essentiellement sur l’opposition géniale entre une famille de milliardaires complètement folle, et un élégant majordome (joué par le charismatique William Powell). La plupart des situations sont bien imaginées, et les dialogues sont eux savoureux. Ils procurent un certain plaisir grâce à la vitesse auxquels ils sont débités. Toutefois, le film est plus laborieux dans son dénouement. Celui-ci est assez conventionnel et est en décalage avec ce qui a précédé. Une comédie charmante, qui devrait certainement satisfaire les familles aisées.

Note 4/5 : Petit chef-d’œuvre d’humour et belle performance d’acteurs pour cette comédie aux dialogues fins qui nous montre avec élégance une double prise de conscience.
Un monde des pauvres qu’on méprise mais qui permet de s’élever et celui des riches où la morale peut évoluer aussi.
Un film rythmé et plein d’ironie.

Note 4.5/5 : Le genre « Screwball Comedies » (comédies loufoques en traduisant mot à mot, comédies « à la con », en traduisant au plus juste !) fit fureur aux États-unis dans les années trente et s’éteignit à peu près avec la deuxième guerre mondiale, comme si son propos léger ne pouvait survivre à une telle tragédie. Parmi les réalisations les plus célèbres et les plus talentueuses de ces délicieuses comédies, on peut citer You Can’t Take It With You, de Frank Capra, His Friday Girl (peut-être la meilleure de toutes) signée Howard Hawks, The Lady Eve, de Preston Sturges, … et bien d’autres encore dont cette perle de Gregory La Cava, narrant le séjour en tant que « butler » stylé de William Powell, faux clochard, dans une famille de dingues (qui n’est pas sans rappeler celle où échoue James Stewart dans le film de Capra précédemment cité) dont il épousera finalement la cadette (Carole Lombard, irrésistible en nunuche au cœur tendre). Rythme à deux cents à l’heure, réparties au quart de tour, situations inventives et cocasses, humour emballant et toujours de bon goût, cette comédie est un vrai petit régal.

Source : https://www.allocine.fr/

Mots-clefs :